Dimanche, Novembre 23, 2014

Cherchez votre voyage

english french
Téléphone USA & Canada (1) (702) 560-7220

Culture du Pérou

De par son histoire, la culture péruvienne est un mélange de diverses cultures mais comportant de nombreuses  différences dans chaque région du pays. L’apport principal provient tant des amérindiens que des colonisateurs espagnols. D'autres influences viennent d'Asie, d’Afrique et d’Europe.

Art

Durant l’époque pré-colombienne, le Pérou était un des centres artistiques majeurs en Amérique. Durant la domination espagnole, leur style colonial a été fusionné avec les traditions inca, donnant naissance à un art métissé ou créole. Après 1932, "l'école indigène" de peinture dirigée par Jose Sabogal a représenté un moteur dynamique dans la culture péruvienne. En effet, par la suite la peinture péruvienne moderne a surgi. De nos jours, il y a toujours un centre de production d'art dont les peintres les plus connus sont Gerardo Chavez, Alberto Quintanilla et Jose Carlos Ramos et le sculpteur Victor Delfin. A l’heure actuelle, l'économie du Pérou peut se permettre de faire plus de promotion en faveur des arts qui influencent positivement la stature internationale et le développement de jeunes artistes.

Littérature

La littérature péruvienne précédant l’époque coloniale consiste surtout en traditions orales de l'indigène. L'écriture a été introduite lors de l'arrivée des Espagnols. La littérature coloniale consiste en chroniques et littérature religieuse. Durant la seconde moitié du 20e siècle, la littérature péruvienne a acquis plus de célébrité grâce à quelques auteurs plus connus tels Mario Vargas Llosa.

Architecture

L’architecture du Pérou est également un mélange de styles européens et indigènes, appelés métissage. Un exemple du premier style colonial est la Cathédrale de Cusco. Ce style s’est développé dans les années Baroques avec de bons exemples comme le couvent de San Francisco à Lima.

Musique

Les musiciens avant le temps colonial utilisaient principalement des instruments à vent comme le quena, pinkillo et siku (mieux connu comme zampoña). Après l'invasion espagnole de nouveaux instruments comme la guitare et la harpe ont été fusionnés avec les instruments déjà existants. Cependant, l'orchestre n'était toujours pas au complet mais c’est grâce à l’arrivée des esclaves africains et de leurs instruments à percussion que la culture musicale péruvienne tient sa diversité actuelle.

Célébrations

Toutes les villes et villages du Pérou ont leurs propres célébrations relatives aux légendes et traditions du lieu comme par exemple l'Inti Raymi à Cusco. Les célébrations nationales ont en général un lien direct avec le Christianisme.

INTI RAYMI "CONGE DU SOLEIL"

L'Inti Raymi ou le Congé du Soleil était le jour férié le plus important dans le temps des Incas. Cette fête représente la célébration du solstice de l'hiver (la nouvelle année solaire) pour une ville dont la valeur culturelle principale était le Dieu "Inti" (le soleil). Cette fête se déroulait sur la place Huacaypata à Cusco actuellement appelée " Plaza de Armas ".

L'importance religieuse, la cérémonie, les festivités sociales et politiques étaient si conséquentes, que le congé a duré durant tout le Tahuantisuyo.

Après l'invasion espagnole, la cérémonie a été supprimée par l'Église catholique et la société Andine. L'Inti Raymi a été oublié jusqu'à la moitié du 20ème siècle, lorsqu’un grand mouvement a donné l'expression à la réévaluation de la culture péruvienne natale et la célébration a été réhabilitée. En 1944, un groupe d'intellectuels  et d’artistes  de Cusco dirigés par Humberto Vidal U., ont décidés de fêter à nouveau l'Inti Raymi de l'époque, et à le présenter tel un spectacle théâtral destiné à la population entière de Cusco (Qosqo). Depuis lors, hormis quelques exceptions, chaque année la célébration a lieu, s’enrichissant et se développant en raison de l'enquête historique qui se poursuit.

Après l'invasion, l'Inti Raymi dans le période inca était une cérémonie religieuse, maintenant c'est une pièce de théâtre, néanmoins cette expression produit un sentiment d'identité dans la ville qui évoque des valeurs et des mémoires qui sont toujours excellentes de nos jours. La version est exprimée dans la langue originale, soit en Quechua, mais avec une traduction en Castellano (espagnol) pour une meilleure compréhension.

"L'Inca, avec l'aide des Prêtres" a incité le Dieu Inti, lorsqu’il est parvenu au point le plus loin de la terre et a commencé son approche de Cusco, à fertiliser la terre avec ses grands rayons et procurer le bien-être aux enfants de l’incroyable empire Tahuantisuyo.

L’actuelle cérémonie a lieu le 24 juin de chaque année et se déroule à Sacsayhuaman.  Une représentation complète du rite magique inca, avec un scénario renouvelé, le tout orchestré par des spécialistes du sujet. En soirée, avant la cérémonie, les feux sont allumés dans tout l'empire Tahuantisuyo. A Cusco, sur la grande place de Huacaypata (aujourd’hui surnommée la Plaza de Armas) tous les plus grands personnages de l'empire se réunissent.

A l’époque, dans l’ombre, la foule attendait l'apparition du Dieu Inti avec grand respect. Des généraux, des princes et toute la noblesse restait silencieux; beaucoup d'entre eux ont revêtis des costumes d’animaux sauvages ou d'autres animaux de la mythologie des Andes.

Lorsque le soleil apparaît, ils exprimaient leur reconnaissance à travers beaucoup de joie pour la chance de profiter chaque jour du soleil et par conséquent de l’adorer autant. Sa vertu a créé et a supporté tous éléments terrestres et le peuple le remerciait pour les récoltes qu'ils ont reçues pendant l'année.

Le feu sacré est renouvelé avec un bracelet recouvert d'or qui a été maintenu dans la lumière du soleil, dont des reflets étaient projetés sur un bout de coton qui prenait rapidement feu. Le feu sacré était alors emmené à Qoricancha, où il a était conservé par l'Acllas.

Pendant la cérémonie un lama était également sacrifié pour prévoir l'année prochaine, suite à cela une grande marche militaire se déroulait et la fête se poursuivait ainsi durant plusieurs jours.

Nourriture

La nourriture péruvienne est très variée et a été également influencée par la culture des immigrants européens, asiatique et africains. Beaucoup de légumes et féculents  sont utilisés tels le maïs, les pommes de terre, les tomates, l’oca, l’ulluco et l'avocat. On y trouve également des fruits typiques comme le chirimoya, la lúcuma, la figue de barbarie, la grenade, la papaye et l'ananas mais aussi des fruits plus communs tels les pommes, les bananes et les mandarines. La viande typique est la taruca, le lama et le cochon d'inde, mais le poulet est le plus populaire. A savoir, presque tous les plats sont servis avec du riz.

Un réel plat typique est le ceviche composé de poissons crus et de coquillages le tout mariné dans un jus d'agrumes. Le Pérou est un grand pays pêcheur et par conséquent beaucoup de plats typiques sont à base de poissons. Autre type de plat ; le lomo saltado composé de viande légèrement frite avec des tomates et servies avec des frites et du riz. La boisson typique est la Chicha morada à base du maïs de couleur noire.

Sport

Largement en tête, le sport le plus populaire au Pérou est le Football. Dans chaque petite ville il est aisé de trouver un terrain de jeux car les péruviens sont réellement fan de sport. Les plus grands clubs de sport sont l’Université du Sport à Lima, Alianza Lima, Cristal Sportif à Rimác et Lima et Cienciano à Cusco. Le taekwondo, le Volley et le surf représentent également des sports forts prisés au Pérou.

Vie quotidienne

La vie quotidienne au Pérou diffère beaucoup dans les villes et les terres cultivées. La manière de se vêtir dans les villes est semblable à nos pays occidentaux, cependant vous aurez toujours l’occasion de voir quelques costumes traditionnels dans les grandes villes ou les villages. Les péruviens commencent de plus en plus à profiter des marchandises occidentales et à intégrer la technologie dans leur vie au quotidien. Ainsi, la vie dans ce pays s’occidentalise peu à peu.

Dans les terres cultivées les péruviens vivent toujours de façon très simple et conserve la vie agricole traditionnelle et la langue Quechua ou Aymara.

APPELEZ-NOUS VIA SKYPE

xtremetourbulencia

Chemin de l’Inca

Réserver Maintenant

Qui est en ligne?

Nous avons 7 invités en ligne

Canyon du Colca et de Cotahuasi

Le Canyon du Colca en 2 jours
2 jours sont nécessaires pour s’imprégner de la beauté des...
Le Canyon du Colca en 3 jours
C'est la visite la plus attractive de la ville blanche, Arequip...

Lac Titicaca

Les îles Flottantes des Uros
Ce tour d’une demi-journée nous permettra de déco...
Îles Uros,Taquile, Amantani
Jour 1 : Puno – Uros – Amantani Nous quitterons ...

Lima

Visite de la Ville (de Lima)
  Cette visite nous mènera au cœur de Lima, la V...
Site de Pachacamac
A 30 kilomètres au sud de Lima, se trouve le temple ...